La sérendipité

La Sérendipité

Je redécouvre un article sur ce sujet, publié dans le psychologie magasine et je le trouve tellement d'actualité qu'il m'inspire cet article.

Ce dernier s'écrit dans l'instant, sans trop de réflexion préalable.

Dicté par les événements qui touchent de près l'Europe et bien entendu la Belgique.

C'est une réflexion personnelle et en aucun cas une vérité en soi.

C'est le partage de mes cogitations du moment et ce qui percolent pour l'instant dans mon esprit.

Merci pour l'indulgence !

 

Une citation me vient à l'esprit, "le premier jour du reste de ta vie par exemple".

Je la trouve parfois un peu triste et aujourd'hui elle sonne juste.

C'est une page qui s'écrit au présent et nous sommes tout un pays à l'écrire ensemble !

Le sujet n'est pas vraiment celui-ci et en même temps il le frôle tellement !

 

Dans cet article dont je mets le lien ici :

L'auteur s'interroge sur d'abord la définition de la sérendipité, en aviez-vous déjà entendu parlé vous ?

 

Alors, c'est quoi: c'est ce que l'on découvre par hasard !

 

=> Un exemple : nos post-it ou encore la pénicilline.

 

C'est la chance de découvrir par le fruit du hasard, un truc, une chose que l'on ne cherchait pas forcément.

 

Carl Gustav Jung, parlait de synchronicité, sur mon blog vous pouvez d'ailleurs trouver un article sur ce thème.

J'évoque dans celui-ci, un livre très chouette qui traite du sujet de façon romancée et en même temps très bien écrit, il s'agit de la prophétie des Andes de James Redfield.

A lire absolument !! ou  A redécouvrir !

 

Revenons à cet article donc, l'auteur met en avant la capacité de valoriser ce qui nous arrive !

Et là, je me dis, après être moi-même passée par du catastrophisme, de l'incompréhension, de l'anxiété et de l'interrogation aussi, comme beaucoup d'entres vous, j'ai moi-même des personnes que j'aime énormément qui bossent en premières lignes, dans des magasins d'alimentation, des techniciennes de surface, des infirmières, des médecins...

Et oui, je suis indépendante et oui, cette crise sanitaire touche de près beaucoup de monde, et oui, relativise, repense aux cercles d'influence...

 

Bref...Et si, dans ce confinement, dans cette catastrophe sanitaire nous pouvions y voir de la sérendipité ?

Une opportunité par exemple de prendre conscience que notre mode de vie coûte à notre planète et dés que celle-ci se met au ralenti, la vie, la nature reprend son droit, ses droits. 

Je ne suis pas forcément une grande écolo, je fais attention, j'observe...

J'ai lu que les canards avaient élu domicile dans la fontaine de Trevi, que les eaux des canaux à Venise étaient plus claires et que les dauphins revenaient sur les côtes Sardes.

 

Et chez nous, que va-t-on pouvoir observer ?

 

J'observe déjà à petite échelle, de la solidarité, des petites mains qui confectionnent des masques pour venir en aide aux personnels soignants.

Des internautes qui proposent de joindre nos savoirs pour aider les indépendants et les employés à se familiariser avec leur nouveau mode de travail et de vie !

Des personnes qui se proposent de faire des courses pour les personnes plus fragiles.

Je vois que l'humain auquel je crois tant, fait preuve à la fois de sérendipité et également d'une jolie résilience.

Je crois en l'intelligence et en la bienveillance.

Alors, bien entendu, cette pandémie est inquiétante et en même temps, elle nous montre que face à l'urgence nous pouvons nous montrer solidaire et responsable.

Que le monde est un terrain fertile, que de nouvelles façons de faire et de penser peuvent voir le jour.

Que retenir de ce que nous vivons aujourd'hui pour en faire une sérendipité porteuse de sens demain?

 

Merci pour la lecture et prenez soin de vous et des vôtres/autres !

Bise virtuelle,

Antonella

 

.

 

 

 

Le Lâcher-prise

C’est un des sujets le plus souvent abordé en séance.

Arriver à  lâcher-prise, comprendre ce que cela veut dire, ce que cela sous-entend.

La notion de lâcher-prise est fort différente pour chaque individu que nous sommes, il y a autant de forme que de personnes.

C’est donc une notion fortement personnelle.

En séance quand la personne coachée vient sur cette piste de travail, je commence par la faire réfléchir sur sa définition personnelle.

Avec l’aide d’un carnet, je lui demande de me décrire par le biais d’une métaphore, d’une image, ce que représente pour elle le Lâcher-prise.

 

Je viens de vous livrer la première étape de cette notion de lâcher-prise et je voudrais vous lire un petit texte que je trouve absolument inspirant et qui m’a beaucoup aidé :

Une rencontre audacieuse


Petit avant propos: 

Jeudi 14 septembre 2017,  j'assiste à une conférence à laquelle je me rends à la base un peu en mode " il pleut, j'en envie de rester chez moi sous ma couette." 

Soit, je prends la décision de m'y rendre et de vivre l'instant.

La soirée débute bien, je sympathise très vite avec mes deux voisines de rangée.

Le premier conférencier débarque sur scène et je vous dresse un peu le tableau: 

une très chouette musique entraînante se met à jouer, une salle bien pleine,  je dirais que nous sommes à peu près 400 personnes. j'avoue que je ne me suis pas renseignée sur le nombre d'entrée.

Et voilà, notre premier conférencier qui monte sur scène, on comprend très vite que son rôle est de chauffer la salle comme une avant-première de concert.

Il commence son discours avec quelque chose qui sonne comme ça :

 

" Vous voulez vivre vos rêves ? Alors Mesdames, Messieurs, vivez-les et pour cela bougez-vous le popotin! 

 

Il enchaîne en mettant sur sa tête, un boxer, oui, un slip sur sa tête ! 

Là, je me demande où il veut en venir... il n'est pas fou ...quoique ? (rire)

Il nous illustre son propos en expliquant ceci:

 

" J'avais envie de dire et faire des choses et comme j'étais différent et que le regard de la société était difficile à porter pour moi à une certaine époque, je me suis conformé et j'ai enfui cette différence pour me fondre dans la masse. j'ai ôté mon "boxer" pour ne plus être regardé comme un extra-terrestre ! " (ce sont à peu près ses mots)

 

Et puis, chemin faisant, le regard des autres importait de moins en moins, ce qu'il souhaitait  "être" et "vivre" importait plus et il a donc remis ce boxer sur sa tête ! 

Bien entendu, vous l'aurez compris ceci est une image, dans la vie de tous les jours, il ne reçoit pas avec son boxer sur sa tête.

 

Lors de cette conférence, il parle aussi d'audace, d'oser aller à la rencontre de personnes inspirantes.

 

C'est ce que j'ai fait et cela a donné naissance à cet entretien avec: André Roberti.

 

Le lendemain de cette soirée, je suis toujours dans cette énergie positive et audacieuse et je décide de lui écrire en proposant une interview !

Dans ce mail, je lui demande effrontément de me rencontrer afin de lui poser 5 questions, questions que je n'avais pas encore écrites! 

Soit, j'appuie sur envoyer et là contre toute attente, il me répond et accepte la rencontre en me donnant son numéro d'appel ! 

Waouh ! 

 

La suite je vous la raconte plus bas !

 

Interview avec une personnalité authentique.


Lire la suite

Le changement!

Bousculer les choses!

Quand on étouffe dans son job.

Encore aujourd'hui, j'ai entendu: " je ne voulais pas en arriver là mais aujourd'hui, j'y suis et je me rends compte que je vais juste chercher un salaire !"

C'est la réalité de cette personne qui souhaite changer d'orientation professionnelle, ne sait pas encore quoi ou comment mais elle sait que cela ne peut plus durer, cela ne lui convient plus !

 

Cette personne ajoute : " Il y a quelque temps j'aurais eu un jugement de valeur contre quelqu'un qui bosse juste pour garantir son salaire ! "

 "Mais là c'est trop, j'ai besoin d'un nouveau défi et en même temps ma sécurité financière me rassure !"

Le tiraillement entre un job où l'on ne s'épanouit plus et la vie !

Est-ce possible de changer ? Et comment?

Refaire connaissance avec soi-même, je dirais même plus " soi-M 'AIME !

Comprendre ce qui ne nous satisfait plus dans le métier exercé aujourd'hui.

Mettre à jour, nos valeurs intrinsèques, répondre aux bonnes questions. 

Retrouver sa motivation, sa valeur ajoutée ! 


Lire la suite

L'échec ?

C'est dans l'échec que l'on apprend à mieux se connaître !

Trébucher pour apprendre !

Qui n'a jamais trébuché, connus des revers. En affaire, comme en amour. C'est une expérience qui nous rend plus combatif ou plus sage. Elle est peut-être une occasion d'entendre notre désir profond, de nous rendre disponibles pour de nouvelles voies, plus libres de nous tromper et de progresser. Il y a une corrélation entre les échecs dont on a su tirer les leçons et la réussite à long terme, sociale et humaine. Lorsque l'on a connu des épreuves, on devient plus empathiques, on apprécie mieux son bonheur.


Lire la suite